Formations

Introduction aux rites païens

Et nous y voici, nous y voilà. Qu’est ce que c’est que cette bête là que les rites païens ? Depuis plusieurs années, nous n’étions plus très alignés sur nos croyances à la maison. Perte de foi, de repères, recherches de quelques en plus ? 

Ces nombreuses questions nous ont emmenées vers de nouvelles (ou anciennes dans le cas présents) croyances qui se sont liées naturellement à notre rythme de vie. Marquer les changements de saison, nettoyer la maison, prendre le temps de se remettre à son rythme, autant de coïncidences qui ont mis les anciens rites païens sur notre chemin. 

Alors oui, les rites païens détiennent de fortes symboliques ésotériques, oui les énergies libérées pendant ces moments de célébration sont fortes, oui, dans nos cas, nous parlons de mystique … 

Mais la quintessence de ces rites n’est pas là. Ils célèbrent les phases de la nature, les différents moments de l’année, ils prennent le temps de regarder autour afin de prendre conscience de nous, des autres et de notre environnement. 

 

Les éléments que nous vous présentons si après sont des définitions de ces différents rites sous leurs formes traditionnelles. 

Aujourd’hui à vous de faire le tri, d’écouter votre voix intérieure et laissez vous guider … Qui sait … 😉

Atelier - Rhône-Alpes

Les grands principes : 

Célébrer les Sabbats et Esbats est l’occasion idéale pour se mettre en harmonie avec le cycle des saisons, donc de la nature et de célébrer les mystères de l’univers par l’art sorcier et par là même de remercier et d’honorer les forces, les divinités et esprits qui nous aident et sont présents en nous et tout autour de nous. Afin de se relier à la grande chaîne de pouvoir des célébrations anciennes qui nous unie tous dans une même foi. Le culte de la Déesse Mère et du Dieu Père.

 

Lorsque chez soi on célèbre un sabbat sachez qu’à travers le monde des milliers de pratiquants célèbrent à l’unisson le même événement que vous par des rites qui diffèrent certes mais dont les bases restent similaires, l’union à la Force de Vie et son mystère intelligent à travers notre incarnation terrestre qui s’unit au cosmos et au cycle de la vie.

Ces périodes de cycle ont fait l’objet de nombreuses célébrations dans toutes les cultures, à l’époque païenne, romaine, chez les égyptiens, en Asie, en méso amérique… les astres ont toujours eu une importance vive dans le cycle des saisons et de notre lien à ce cycle. Soleil, Lune et étoiles sont des acteurs indissociables de nos vie, si lointains et pourtant si essentiels à notre survie.

 

Ce sont des fêtes dédiées au Soleil et à sa position dans notre espace terrestre en rapport aux astres Solaire et Lunaire. Le terme solstice vient du latin solstitium (de sol, « soleil », et sistere, « s’arrêter, retenir »), faisant référence à l’azimut du Soleil à son lever et à son coucher semble rester stationnaire pendant quelques jours à ces périodes de l’année, avant de se rapprocher à nouveau de l’Est au lever et de l’Ouest au coucher. Un équinoxe est un instant de l’année où le Soleil traverse le plan équatorial terrestre ; il change d’hémisphère céleste. Ce jour-là, le Soleil passe alors exactement au zénith sur l’équateur terrestre. Étymologiquement, le terme équinoxe provient du latin æquinoctium, de æquus (égal) et nox, noctis(nuit). Ceci parce qu’à l’équinoxe jour et nuit ont une durée identique.

 

 

Sabbats et Esbats

Les anciennes Fêtes païennes, druidiques, wicca …

Nous reconnaissons le cycle de la nature à travers les phases solaires, lunaires et les saisons pour célébrer les Divinités. 

Ces jours de fête sont appelés des Sabbats pour glorifier le Dieu Soleil le Yang, le Masculin Sacré et des Esbats pour honorer la Déesse Lune, le Yin, le Féminin Sacré. Ainsi donc il nous faut expérimenter au fur et à mesure que les mois avancent.

Wicca

Les Sabbats 

Les Sabbats sont au nombre de huit, quatre de ces jours sont déterminés par les solstices et quatre autres par les équinoxes suivant le calendrier astronomique lunaire. Ce sont d’anciennes fêtes païennes associées à l’agriculture en particulier. Ces festivités solaires célèbrent les changements de saison, et le rythme qu’elles imposaient aux récoltes et à l’abondance. L’espoir et la clémence de Mère Nature était glorifiée lors de ces réjouissances.

 

YULE : (solstice d’hiver) le 21 décembre. C’est la nuit la plus longue de l’année, elle marque la naissance du Dieu qui illuminera la terre et apportera les beaux jours.

On célèbre rituellement le soleil, il est donc coutume d’allumer des feux pendant la nuit, de se recueillir devant la vie naissante et de regarder le soleil se lever.

IMBOLC : (appelé aussi Candlemas, Oimelc, Lupercallia) Le 02 février. C’est la fête du feu et de la lumière. La Déesse se remet de la naissance du Dieu et celui-ci dégage une chaleur qui commence à fertiliser la terre. Imbolc symbolise le changement et la croissance spirituelle. C’est un jour idéal pour l’engagement personnel.

OSTARA : (équinoxe de printemps) le 21 mars. Ostara marque le premier jour du printemps. Les jours et les nuits sont égaux et la terre est complètement fertile.

Traditionnellement lors du rituel on plantera une graine symbole de nouveaux commencements. La Déesse enveloppe la terre de fertilité et le Dieu gagne en maturité.

BELTANE : du 30 avril au premier mai. Le jeune Dieu est un homme et il désire la Déesse. Ils s’aiment et consument cet amour, la Déesse devient enceinte.

On utilise un poteau comme symbole de cette fertilité. On cueille des fleurs et des rameaux verts pour décorer le poteau de mai autour duquel on dansera et chantera. C’est le retour de la vitalité et de la passion.

LITHA : (solstice d’été) le 21 juin. Les jours sont les plus longs et marquent l’apothéose du cycle solaire. C’est une date favorable pour la pratique de la magie et pour le handfasting (mariage wiccan) avec la personne désirée.

LUGHNASADH :(appelé aussi Lammas) le 01 août. C’est la fête du pain et de la première récolte.

On remercie la Déesse pour cette abondance. Les nuits s’allongent et nous montrent que le Dieu commence à vieillir et perdre ses forces. Ce Sabbat est souvent associé au Dieu celte Lugh, dieu du soleil.

MABON : (équinoxe d’automne) le 21 septembre. C’est la seconde récolte. Le Dieu perd encore de sa vigueur et la Déesse somnole marquant l’arrivée de l’hiver. C’est le moment idéal pour la méditation et l’introspection.

SAMHAIN : le 31 octobre. C’est la fin de l’année Wicca. Ce n’est pas un temps pour les monstres, démons ou quelconques énergies sombres, c’est un temps pour réfléchir et accepter le sommeil de la vie, la mort comme phénomène naturel dans la roue du cycle de la vie. On honore la mort du Dieu Soleil, mais ce n’est qu’un au revoir car il se prépare à naître de nouveau de la Déesse à Yule. 

Le voile qui sépare notre monde de celui des esprits est très mince cette nuit-là, en conséquence, le lien avec les défunts est favorisé, c’est à ce moment là uniquement qu’ils ont la permission de nous rendre visite.

Aujourd’hui, le premier novembre est la fête des Saints et des Morts dans notre société. Cette date marque aussi la troisième et dernière moisson connue comme étant celle de viande car c’est à cette période qu’étaient abattus les animaux pour servir de nourriture pendant l’hiver.

Les Esbats :

Ils correspondent aux phases de la pleine lune et sont associés plus particulièrement à la Déesse bien que le Dieu ne soit pas oublié pendant les rituels. Ces célébrations sont au nombre de douze ou treize suivant les années. Il est convenu que lors des Esbats, l’énergie magique soit plus présente et propice à la réussite des rituels. On y effectuera donc des rituels appropriés à des besoins fondamentaux ou énergétiques, les bains purificateurs, les charges d’énergie pour les outils, les consécrations et initiations, les baptêmes et communion aux élémentaux…

 

On alloue à ces fêtes un symbole associé à chaque Lune mensuelle:

 

Novembre : le Castor

Décembre : le Froid

Janvier : le Loup

Février : la Neige

Mars : le Corbeau

Avril : la Graine

Mai : la Fleur

Juin : le Fruit (fraise…)

Juillet : l’Orage

Août : l’Esturgeon

Septembre : la Récolte

Octobre : le Chasseur

 

Paganisme

Commentaires (01)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FERMER

Type de produit

PLUS

Add to cart